Le message de Vincent MOLINA, Président du SyNESI, aux employeurs d’Ateliers et Chantiers d’Insertion :

Chers employeur d’Ateliers et Chantiers d’Insertion,

Le printemps est là, la faune et la flore renaissent apportant de nouvelles découvertes…

L’actualité politique bien qu’encore incertaine en cette période de 2ème tour des élections nous incite à la prudence et bien des interrogations se posent sur notre avenir. Après les réformes successives sur l’IAE, la formation professionnelle, entraînant la stagnation – pour ne pas dire la baisse- des moyens financiers alloués à notre action, la quasi disparition des fonds mutualisés ne nous permettent plus de mener à bien nos politiques de professionnalisation de nos équipes ni la formation de nos salariés polyvalents. A cela s’ajoutent les conséquences du changement de statut de nos salariés polyvalents au regard de leur prise en charge par Pôle Emploi et l’évolution de nos lois sociales depuis 2015. L’avènement de nouveaux accords interprofessionnels et le ré-ajustement des droits sociaux pour les salariés de nos structures, s’il est juste et justifié, n’en demeure pas moins coûteux et non pris en compte par nos partenaires financiers. Lorsqu’on augmente les charges sans augmenter les recettes… tout bon gestionnaire connaît la réponse……..

Dans une telle conjoncture, on peut se demander à quoi sert d’adhérer à un syndicat. Au-delà du coût, relativement modeste, on peut se demander ce qu’apporte une adhésion à un syndicat employeur ?

Comme vous le savez, le paritarisme intervient, ou pour le moins influe sur toute la gestion sociale d’une structure. Que ce soit dans l’application du code du travail, dans les règles conventionnelles, dans le cadre fixé pour instaurer le dialogue social ou la formation de nos salariés, il est présent et son financement est aujourd’hui collecté par votre OPCA. Parce qu’au plus haut niveau du dialogue social, le seul représentant des employeurs que vous êtes, demeure votre « syndicat d’employeurs », le premier et principal rôle du syndicat est de vous représenter pour négocier les accords de branche  et de vous représenter dans les différentes Commissions Paritaires qui négocient sur la formation en créant des outils de qualification – évaluation et certification, prévoyance et la santé… Mais c’est aussi de vous représenter dans les négociations multi branches au travers de l’UDES, de vous représenter dans vos prérogatives d’employeur auprès des pouvoirs publics et des commissions nationales et territoriales où votre point de vue d’employeur de l’IAE et de l’Economie Sociale et Solidaire peut être confronté à celui des représentants des entreprises portées par le MEDEF, la CPME ou autre UPA.

Vous représenter nécessite d’être une syndicat fort et représentatif : aujourd’hui avec 30% de la profession, nous sommes officiellement représentatifs, mais forts …? Même si nous représentons tous les employeurs de la branche, évalués près d’un millier de structures, notre véritable représentativité est mesurée en fonction du nombre d’adhérents.Aussi, pour une petite branche comme la nôtre, avoir un syndicat (très) fort en représentativité vous donne d’autant plus de puissance et de crédibilité. Et c’est pour cette raison que nous avons besoin de vous !

Le premier service que le syndicat peut vous rendre c’est d’être fort quand il vous représente, d’être fort pour faire entendre votre voix, d’être fort pour défendre vos intérêts, d’être fort pour mieux vous écouter et porter votre parole tout en restant soucieux et respectueux de celle-ci.

Enfin, un syndicat fort, c’est aussi un syndicat avec plus de moyens, des moyens financiers mais aussi humains pour vous accompagner au plus près de vos besoins.

Sans vouloir faire preuve d’un prosélytisme outrancier, nous affirmons que nous avons besoin réciproquement les uns des autres : vous employeurs, avez besoin d’un représentant pour ne plus être seuls face à un environnement changeant où votre parole d’employeur spécifique d’insertion se noie dans les discours de grandes entreprises ou de groupements incapables de porter le point de vue d’un employeur de l’ESS et nous, votre organisation professionnelle, avons besoin du plus grand nombre d’entre vous afin d’avoir la puissance nécessaire pour porter haut votre parole et la faire entendre.

Que vous décidiez ou non d’adhérer au SyNESI, je salue ici votre engagement d’Employeur Spécifique d’Insertion et vous assure de l’investissement de toute l’équipe du syndicat et de moi-même à défendre avec nos partenaires, notre singularité due à la diversité de nos projets portés par notre valeur commune : l’insertion et l’acquisition de compétences en situation de travail.

Vincent MOLINA

Président du SYNESI